Praticien Linequartz

Luminothérapie – Chromothérapie – Musicothérapie – Vitamines –  Hygiène spirituelle – Prophylaxie oscillatoire.

Je défends la santé physique, mentale et intellectuelle de l’homme.
J’exerce ma profession avec conscience et dignité.

Consultation à distance par mail et téléphone  

Indications et conseils en nutrition – supplémentation alimentaire – vitamine – hygiène de vie.
+
1. Comprendre les causes psycho-affectives de votre mal-être.
2. Désamorcer les comportements inadéquats et inconscients.
3. Évacuer et “dit-gérer” les émotions et le stress trop violent.
4. Trouver un sens positif à votre Vie.
5. Lâcher prise et guérir !

– Energie invisible pour un équilibre infini –

Séances LineQuartz

le LineQuartz utilise trois principes actifs.
– La luminothérapie  – La chromothérapie  – La musicothérapie – Et les quartz –
C’est une méthode non invasive.

Luminothérapie

Notre premier appareil de luminothérapie ne serait-il pas le soleil lui-même! nous offrant l’été notre quota de vitamine D3 par photosynthèse. Un processus bioénergétique qui permet aux plantes, à l’homme et à certaines bactéries de synthétiser de la matière organique en exploitant la lumière du soleil. Les besoins nutritifs de ces organismes sont du dioxyde de carbone, de l’eau et des sels minéraux.

Lire la suite

L’utilisation de la luminothérapie en psychiatrie clinique fit sa première apparition en 1984 pour soigner la dépression saisonnière. Cette découverte est faite par Norman E. Rosenthal et ses collègues du National Institute of Mental Health aux États-Unis.

Chromothérapie

Le physicien Isaac Newton découvrit, en 1665, que la lumière blanche était décomposable en 7 couleurs fondamentales. En effet, si l’on fait traverser un prisme triangulaire par une lumière blanche, on voit alors apparaitre distinctement ces 7 couleurs. Phénomène reproductible avec un quartz facetté.

Lire la suite

La chromathérapie ou « cure des couleurs » sont les différents noms d’une méthode d’accompagnement utilisant des lumières colorées projetées sur le corps ou de façon localisée. Elle est a différencier avec la Luminothérapie car elle se base sur des sources lumineuses moins puissantes et colorées.

Musicothérapie

Bien que certaines sources indiquent qu’on attribuait à la musique des pouvoirs magiques ou de guérison depuis au moins l’Antiquité, ce n’est qu’au XXe siècle, dans les années 1960, que la notion d’une profession dans ce domaine fait son apparition à l’état expérimental, notamment au Canada et aux États-Unis.

Lire la suite

Dans les années 1940 et 1950, la musicothérapie fut utilisée sur les soldats convalescents pour tenter de soulager les traumatismes de la guerre : insomnies, dépressions post-combat, anxiété …Par la suite, des recherches approfondies ont été réalisées dans différents instituts, en France comme à l’étranger. Tels l’institut Karajan à Salzbourg qui étudie le pouvoir physiologique de la musique, ou encore l’ARATP (Association de Recherche et d’Application des Techniques Psychomusicales) de Paris. l’institut Émile Jaques-Dalcroze à Genève, créé en 1915.

Lithothérapie

Littéralement parlant, ce mot veut dire « méthode qui soigne par l’usage des pierres » du grec ancien ‘λίθος’ [litʰos] et ‘θεραπεύω’ [tʰɛrapɛuʷɔ] : « Prendre soin de … ». Ce qui est aujourd’hui défini sous le terme « lithothérapie » est en fait un mélange de techniques ancestrales utilisant les pierres (pour masser notamment, cf. massages Amma au Japon, issues de techniques chinoises utilisant les points du corps, ou japonaises (shiatsu).

Lire la suite

Au même titre que l’acupuncture ; ou bien la médecine ayurvédique en Inde. Les cristaux émettent une énergie bénéfique quelle qu’en soit sa forme : brut, poli, taillé. Les pierres peuvent ainsi être portées sur soi sous forme de pendentif, de collier, de bracelet ou être disposées dans la pièce sous sa forme brute, de géode ou d’objet de décoration (animaux, arbre, fontaine, etc).

Le thérapeute

Etant très curieux et observateur, j’ai longtemps étudié la nature de manière intuitive.

Spécialisé dans la santé et le maintien de cet équilibre homéostatique permanent, ce qui m’importe aujourd’hui c’est d’en savoir davantages sur cette machine extrêmement complexe, l’HOMME mais dans son entièreté.

Car aucun homme ne peut prétendre avoir une vie équilibrée qu’à la condition d’avoir fait en lui la proportion entre ces deux êtres constitutifs de sa nature, le corps et l’âme. (Platon, “Timée”)

Pollet simon

Pollet simon

Praticien LineQuartz

Ma méthode de soin est assez simple.

1. Comprendre les causes psycho-affectives de votre mal-être.
2. Désamorcer les comportements inadéquats et inconscients.
3. Évacuer et “dit-gérer” les émotions et le stress trop violent.
4. Trouver un sens positif à votre Vie.
5. Lâcher prise et guérir !

En début de thérapie, je conseille toujours le protocole de base LineQuartz.

  • Nous sommes tous des émetteurs et récepteurs d’ondes électromagnétiques perturbées par l’environement.
  • Les émotions modifient notre chimie.

Les soins thérapeutiques que je prodigue ne dispensent pas d’un suivi médical précrit par votre médecin traitant.

 

Rien n’est la proie de la mort, tout est la proie de la vie, A. Béchamps

Information et tarif

Protocole LineQuartz : 40€/séance (1h)

– Séance 1 Nettoyage cellulaire: effacer et supprimer les mémoires négatives.

– Séance 2 Positiver le mental et l’intellect.

– Séance 3 Action sur le corps physique. Action sur la capacité de mémorisation.

– Séance 4 Lâcher prise, stabilisation biorythmique. Suppression des émotions négatives.

Les séances, qui comprennent un accompagnement thérapeutique complet, sont espacées de 2 à 8 jours.

Infos supplémentaires

 Comprendre les causes psycho-affectives de votre mal-être, Désamorcer les comportements inconscients inadéquats, Évacuer et “dit-gérer” les émotions et le stress trop violents, Réguler le système circadien (veille-sommeil) Trouver un sens positif à votre Vie, Lâcher prise et guérir !

Pour un traitement complémentaire du cancer

Le LineQuartz est une solution innovante pour des soins oncologiques de support et de confort.

Mon conseil : une séance LineQuartz après chaque séance de chimiothérapie.

Pour les étudiants et les personnes en difficultés financières

Votre condition financière ne doit pas être un frein à votre bonne santé :

il est possible d’adapter le tarif des soins que je propose.

Diagnostic : 30€/séance (30mn)

1 – Comprendre le sens de la maladie et de sa cause : carences, addiction, trouble émotionnel ?

“Les émotions modifient notre chimie”….Car, à part les carences et les empoisonnements liés aux addictions, toutes les maladies sont d’ordre psychosomatique.

2 – Faire un état des lieux de la situation.

3 – Trouver la solution adéquate afin d’accompagner le corps et l’esprit jusqu’à la guérison.

4 – Conseil en hygiène de vie, vitamines, alimentation, etc…

Pour les comités d’entreprise (C.E), association ou organisme spécifique

Je propose des interventions qui permettent à chacun d’évoluer à son rythme en fonction de sa demande et de ses besoins.

Exemple : 45min/employé – 1x/semaine Objectifs : Améliorer la cohésion de groupe Obtenir une meilleure qualité de communication Développer l’adaptabilité professionnelle Gérer les fortes pressions psychologiques Gérer le stress et les émotions Diminuer le taux d’absentéisme – Me contacter pour définir les tarifs C.E –

Les séances spécifiques: 30€/séance (45mn)

Pour le traitement des ondes électromagnétiques (épi-génétisme)

Parce que nous sommes tous des émetteurs et récepteurs d’ondes électromagnétiques perturbés par l’environnement, il sera possible d’effectuer une séance spécifique selon le besoin, environ 1 mois après la fin du protocole de base. 10 séances spécifiques disponibles à la demande.

Pour les E.H.P.A.D et maisons de retraite

Le LineQuartz joue un rôle complémentaire dans la dispense des soins thérapeutiques et dans l’accompagnement des résidents. C’est aussi une valeur ajoutée pour amplifier le dynamisme du personnel sur le plan physique et psychologique (charge et complexité du travail).

Un forfait familial est applicable sur demande

(Enfants et parents), Enfant à partir de 4 ans.

Témoignages

Voici les témoignages pércutants de quelques uns de mes patients.

Merci à eux d’avoir pris le temps de partager leurs expériences sur les effets bénéfiques du LineQuartz.

Témoignages

Muriel 54 ans - Assistante maternelle agrégée

Bonjour,

j’espère que mon témoignage pourra aider certaines personnes.
J’ai trouvé les coordonnées de Simon par hasard, à une période de ma vie où tout était flou, compliqué et où j’avais l’impression d’être dans une spirale infernale !
Je souffrais terriblement du dos et avait très mal dans la poitrine !
Du coup, j’ai pris contact et suis partie au rdv avec Simon sans grand espoir ou tout du moins en me disant que j’avais pas grand chose à perdre si ce n’est le coût de la consultation !

Lire +

Simon a été patient, m’a demandé ce qui me poussait à venir, je lui ai expliqué et après m’avoir fait comprendre en quoi ça consistait, j’ai fait la première
séance pendant laquelle je me suis posée, et pendant laquelle j’ai ressenti des choses bizarres.
Je suis rentrée, je n’ai pas très bien dormi comme d’habitude mais le lendemain matin en me levant je me suis sentie mieux !
Mes idées étaient plus claires !
J’ai même pu réfléchir positivement à la situation.
Et à partir de là j’ai eu les moyens de reprendre ma vie en main !
Dans les jours qui ont suivi je n’ai plus eu mal dans la poitrine ni au dos.
J’ai fait les séances que Simon m’a conseillées !
Aujourd’hui, grâce à Simon, je suis de nouveau maîtresse de la situation et surtout, je ne subis plus la vie !  

 

Odile - 53 ans, Sage femme

Voici comme promis le retour sur les 4 séances protocole de Julie sur une semaine:

 Julie. 24 ans, étudiante en 5éme année de chirurgie dentaire

Tableau clinique avant les partiels de mi-décembre;

  • Angoissée, stressée, peur de ne pas réussir, de ne pas savoir répondre…manque de confiance. Fait des cauchemars depuis 1 semaine à 15 jours.
  • Dette de sommeil.
  • Douleur irradiante dans tout le ventre, ballonnements ++, a mal.
  • peau sèche++ , prurit, ne s’hydrate pas assez
  • constipation
  • “coup de barre”+++  après le repas de midi.

Lire +

1ere séance,

 Nausées en début de séance, puis s’est assoupie

Ne sentait plus son corps physique, était par contre dans le contrôle, ne lâchait pas..

A ressenti l’envie de se réhydrater  après séance

Quelques cauchemars la nuit suivante.

Le jour suivant s’est sentie plus concentrée et pas de “coup de barre”

2ème séance;

 Quelques nausées en début de séance, Sensation de lourdeur, de s’enfoncer dans le matelas.

Le mental a encore beaucoup fonctionné

3eme séance ;

N’a plus de prurit, peau plus douce, a plus de dynamisme, d’élan, et une meilleure humeur.

RAS niveau ballonnement et transit.

N’a plus de cauchemars, dort d’une traite 

4eme séance ;

 N’a pas cogité comme aux autres séances

A beaucoup apprécié  la musique, car a appris le piano

au bord du sommeil en fin de séance 

 – Toutes les séances ont été réalisées le soir 19h30/20h

Au final; n’a plus eu de cauchemars, mais un sommeil réparateur, un gain sur la peau, le transit, et l’humeur .

Très centrée, concentrée sur les partiels.

J’envisage ces séances agréables pour mon époux sujet au surmenage avec son activité professionnelle”

Dominique 62 ans, Fibromyalgie et Polyarthrite Rhumatoïde

Je suis fibromyalgique avec une polyarthrite rhumatoïde depuis 2008.

Après la 1ère séance avec le Linequartz dans la semaine qui suivi beaucoup moins de douleurs me permettant de suprimer codéine  et un anxiolytique. La 2ème séance pas de douleur physique, j’ai pu stopper mon stimulateur. la 3ème séance en meilleur forme sans douleur, mon hospitalisation pour un traitement au protoxyde d’azote qui me plonge habituellement dans un sommeil profond d’où mon hospitalisation ne c’est pas produite.

Lire +

J’ai donc pu constater que les séances avec cette appareil favorisaient une reprise d’énergie et ce sans douleurs. suite à la 4ème séance, je me sens de mieux en mieux et je souhaite en parler à mon médecin spécialiste qui me suit. J’ai décidé de faire profiter mon papa de 92 ans de ces séances pour qu’il bénéficie également des bienfaits du Linequartz.”

Stéphanie 35 ans, Psychothérapeute

Ma première séance m’a bien retournée et débloquée au niveau du ventre. Les deux jours suivants on été marquant au niveau transite intestinal. Bref plutôt bien comme ménage émotionnel! je souhaite renouveler cette expérience car je pense qu’il s’agit d’un outil qui peut-être complémentaire aux soins que je dispense…”

Cédric 42 ans, chef d'entreprise:

Mes contraintes professionnelles m’obligent a me ménager des moments de détente, j’ai découvert le LINEQUARTZ grâce à une amie. Un peu septique mais curieux, j’ai suivi une séance de 30 minutes accompagné sur un thème musical agréable, des sensations physiques assez étonnantes, pression sur le front, picotement dans les bras, souffle d’air chaud, sensation de massage au niveau de la tête, des cervicales. une grande énergie physique dans les jours qui ont suivi, j’ai ressenti une constance, un dynamisme accompagné d’une joie de vivre retrouvée. Je vais prolonger cette séance et renouveler l’expérience en suivant le protocole proposé. En fonction des résultats, je pense faire découvrir cette appareil à mon personnel, cela permettrai éventuellement de dynamiser le groupe pour une dynamique collective.

Annabelle 43 ans, Responsable de résidence

En tant que responsable de résidence service, je suis soumise aux stress et exigences professionnelles. J’ai constaté après les séances du LINEQUARTZ que nous avons testé, une meilleure gestion de nos émotions face la gestion des problématiques journalières de nos résidents. Une meilleure détente pour ma part ayant suivi les séances aux heures repas tout en gardant une activité soutenue au sein de la résidence. Des sensations de picotements laissant apparaitre comme une meilleure fluidité sanguine.

Lire +

Un dynamisme permanent surprenant ne générant aucune fatigue importante en fin de journée. Après entretien avec ma direction, nous pensons qu’il serait intéressant de poursuivre et d’intégrer cet appareil comme nouvelle activité après évaluations auprès de nos résidents. Personnellement je n’y vois que du positif pour leur bien.”

Pascale 45 ans, commerciale

Suite à le première séance, j’ai ressenti jusqu’au lendemain soir des douleurs supportables aux points d’anciennes cicatrices. Je me suis sentie en pleine forme les jours suivants. Après la troisème séance je me sens chargées d’énergie, en pleine forme physique, un reguin de concentration qui me fait défaut habituellement.

Annick 61 ans, thérapeute

Après la première séance avec le LINEQUARTZ un ressenti sur le corps physique nouveau une grande chaleur me traversant. l’appareil par un phénomène de résonnance je pense à indiqué une zone sensible sur mon corps au niveau genoux gauche(douleur récurrent marchant beaucoup).

Lire +

j’ai constaté également quelques fourmillement le long de la colonne vertébrale se diffusant par une chaleur sur la totalité du dos et au niveau de la calotte crânienne  puis sur l’arrière des oreilles. c’est comme une énergie qui se déplace vers le bas du corps accentué au niveau du bassin. un ressenti d’autant plus étonnant ayant un problème à cette endroit dû à une jambe plus courte. La deuxième séances l’énergie travail de nouveau sur le bassin puis remonte sur les jambes vers la colonne jusqu’au niveau occiput, avec également beaucoup de chaleur dans les mains. ce ressenti a persisté le soir même avant de m’endormir, une sensation étrange et à la foi rassurante. La troisième séance m’a transmis il me semble un regain d’énergie physique me permettant d’accomplir des taches multiples sans ressentir de fatigue ou de surmenage. La quatrième séance a été pour moi un grand moment d’introspection, beaucoup de chaleur sur l’oreille gauche qui a été opéré trois fois, une chaleur douce et agréable, j’ai l’impression que mon conduit auditif raisonne mieux suivi d’une activation au niveau thyroïdite. mes douleurs sur le basin semble avoir disparu comme si il était à nouveau équilibré. Je pense que cette appareil agit également sur nos corps auriques et nos mémoires organiques et cellulaires. vraiment une très belle découverte qui va certainement m’accompagner dans le futur.

Prophylaxie oscillatoire

Qu'est ce que sait ?

Puissant système de naturopathie les colliers oscillants de G.LAKHOVSKY sont la référence depuis les années 1920 dans le domaine du bien-être.
Ils aident à combattre le stress, à stimuler le métabolisme, à soulager les douleurs, à améliorer la qualité du sommeil, à augmenter la concentration, la capacité de travail et les performances sportives, il potentialise le travail du thérapeute et permet de maintenir les bénéfices d’un soin dans le temps.

Les bienfaits du bracelet

Ces anneaux de vie remplissent un rôle de protection et de régulation des ondes cosmiques, telluriques, ambiantes et celles liées aux pollutions électromagnétiques industrielles (téléphonie mobile, wifi, lignes haute tension et des rayons radioactifs dans une certaine mesure…).
Ils créent autour d’un sujet un champ magnétique qui filtre les ondes en absorbant leur excès (rayonnements ionisants et non-ionisants).

Extrait d’un des ouvrages de George Lakhovky, Le secret de la vie
Le proffesseur Atilj reconnait l’efficacité de l’aplication des circuits ocsillant ouverts pour le rétablisssment de l’équilibre oscillatoir cellulaire, non seulement chez les concéreux, mais chez les malades de la circulation et de la nutrition en général.

Il m’a été possible de faire des observations analogues et de recueillir les procès verbaux d’un grand nombre de praticiens qui, sans idées préconsues et dans l’intéret de l’avancement de la science, ont bien voulu expérimenter mes méthode et me communiquer les résultats de leurs applications.

Voici les observations qui reviennet le plus fréquement sous la plume des praticiens:

on observe une sensation de réchauffement provenant de l’activation de la circulation.
L’examen du sang montre la numération globaire, c’est à dire de la proportion des globules rouge dans le sang.
On lutte très efficacement contre l’anémie et contre le refroidissement de l’extrémité des membres.
Les différentes fonctions digestive, stomacale, intestinale sont accélérées.
L’acidité stomacale diminue ainsi que la paresse intestinal, les vertiges et douleurs accompagnant parfois la digestion.
Chez les personnes atteinte de surdité, on note une amélioration de l’audibilité et du sens de l’orientation.
L’activité musculaire est également renforcée et la paresse des membres combattue.
On observe aussi une reprise de l’appétit, des augmentations de poids, une amélioration de tout le état général et un rajeunissement nettement constaté.

 

Les commandes

Pour commander votre circuit Lakhovsky, cliquez sur le bouton “COMMANDER”. Vous allez être dirigier vers le formulaire de contact en bas de page.

Veuillez indiquer la taille et la quantité de circuit souhaité, ainsi que votre adresse postal pour la livraison. Dés reception de votre commande, je vous fait un retour de confirmation en vous envoyant un RIB pour exécuté le virement, j’accepte aussi les chèques.

Après la confirmation du virement ou du chèque reçu le colis partira automatiquement par colis.

Je rajoute 5€ sur le prix total de la commande pour les frais d’envoie.

Bracelet lakhovsky

10€ 

Le collier circuits oscillants de type G. LAKHOVSKY est un cadeau idéal à faire aux grands comme aux petits.

Je lés fabrique de mes propres mains, les tailles sont adaptées selon vos besoins. De plus, je propose aussi ces circuits oscillants sous forme de ceinture ou collier.

 

Ma méthode de soin

Je donne ici des indications permettant de maintenir un équilibre de santé optimum tout en utilisant des outils naturels. Cette page est destinée aux professionnels de santé et chercheurs en quête de réponse sur la nature de l’homme. Des informations riches et expliquées de manière scientifique et philosophique.  

Contacter le Thérapeute

Téléphone: 06.98.20.35.30
Email: ei.linequartz@gmail.com
Pollet Simon – Praticien Linequartz

Vitamines

Historique – Découverte – Rôles – Posologie 

microzymas

Microzymas

– La découverte du MICROZYMA –

Introduction

 

Ma méthode de soin consiste à accompagner les personnes en souffrance physique, mentale et intellectuelle.

Soulager les maux jusqu’à la guérison et le lâcher prise, sans l’aide de produits chimiques et de médicaments.

Je respecte et maintiens cet équilibre homéostasique de l’homme en utilisant les éléments naturel qui nous entourent, de manière proportionnée, entre les vitamines, les minéraux, la lumière (Luminothérapie), les couleurs (Chromothérapie), la musique (Musicothérapie), ainsi que les QUARTZ.
C’est une médecine BIO et non invasive.

Cet équilibre homéostasique est la base de la santé de tous. Nous devons le gérer et l’organiser en respectant une loi générale imposée par la nature : L’ORDRE.
Si cet ordre n’est pas respecté, c’est la maladie qui s’installe.

C’est le non-respect de cet ordre de la nature, aujourd’hui, qui génère des conséquences très graves et alarmantes sur notre climat, la qualité de notre eau, de l’air, de la terre, ainsi que sur notre feu intérieur (la Psyché).

Pour mieux comprendre cet ordre, il faut considérer l’homme dans son entièreté.
Car personne ne peut prétendre avoir une vie équilibrée sans respecter, en lui, les proportions entre les deux êtres constitutifs de sa nature, le CORPS et L’ÂME. (Platon – Timée.)
L’âme est le réceptacle de nos émotions. Le corps est le traducteur.
Ce qui explique les maladies psychosomatiques que nous connaissons tous. Je suis le premier à affirmer que les émotions modifient notre chimie.
80% de mes patients sont venus me consulter pour des déséquilibres liés aux émotions et majorés par quelques carences importantes.
Je pense plus particulièrement aux carences en Vitamine D-C-E et en SILICIUM. Pour moi, ce sont celles que nous devons éviter absolument. (Je vous invite à consulter l’onglet VITAMINE pour plus d’informations sur ce sujet).
Les influences célestes jouent aussi un grand rôle sur notre équilibre de santé, ce sont d’ailleurs ces premières influences qui assujettissent notre corps lors de notre naissance.
Le travail des astres est la résultante de ce que nous sommes.
Pour mieux comprendre, il est important de remonter dans le passé et de retenir trois choses importantes qu’Hippocrate¹ a essayé de nous enseigner.

1 – « Dans l’intérieur du corps, existe un AGENT inconnu, qui travaille pour le tout et pour les parties, qui est à la fois Un et Multiple ! » (Hippocrate de Cos)
Ce sont ses fameux micro-organismes que le Pr. Antoine Béchamps a étudiés tout au long de sa vie professionnelle, après sa fameuse expérience sur le sucre de cannes. (Voir l’onglet Vitamine C). Il a appelé ces micro-organismes : MICROZYMAS.

  • Les géologues modernes les appellent : Nanobes ou Nanobactéries.
  • Gaston Naessens : Somatides.
  • Dans la guerre des étoiles, ils sont baptisés : Médiclorien.
  • A partir de l’année 2020, lors des recherches autour du prétendu Co-V, les scientifiques les ont appelés : Exosomes.

¹Hippocrate de Cos (460-365 avant notre ère) : le père de la médecine.

Philosophe et médecin grec du siècle de Périclès, il ouvrit une école dès son retour d’Égypte où il s’était instruit pendant 5 ans.

2 – que ton aliment soit ton médicament.
Il nous faut éviter les carences et les excès. Ces derniers sont en général liés aux addictions, aux envies et aux désirs.
Nous sommes tous responsable de notre santé et ce que nous mangeons est le reflet de ce que nous sommes.

Ce que nous digérons sous forme de nourriture, notre cerveau le transforme en pensées.
Au niveau de la nutrition et des compléments alimentaires, il faut respecter les proportions entre les vitamines, les minéraux etc… Comme disaient les médecins Grecs, « Mêdèn agan », c’est-à-dire : ,ni plus, ni moins.

3 – nul ne peut se prétendre médecin s’il ne connaît les bases fondamentales de l’astrologie.
En effet, les influences célestes n’émanent pas d’un objet, d’une planète ou de quoi que ce soit d’autre, comme on le prétend généralement à tort, mais sont simplement la modification particulière et temporelle d’un milieu ambiant presque parfaitement homogène, que les anciens nommaient avec pertinence « les eaux d’en haut » (cf. la Genèse dans la Bible).
Les hermétistes alchimistes affirment que – tout comme l’eau dont nous sommes formés à près de 80% – les métaux sont extrêmement sensibles à toutes modifications d’une ambiance vibratoire, quelle qu’elle soit.

Du fait de leur nature spécifique cristalline, ils sont de très fidèles résonateurs.
Or les organismes vivants contiennent tous des métaux à l’état de traces : les oligo-éléments.
Les glandes endocrines, par ailleurs, contiennent une gelée colloïdale susceptible de conserver les formes géométriques – imposées par le milieu ondulatoire énergétique – qui peuvent être modifiées par la présence de tel ou tel métal.

Ce sont ceux-ci et celles-là, par le biais ultérieur des hormones, qui informent et transforment les organismes selon des cycles de pression et dépression du milieu.
Cela était si évident pour les anciens sages qui nous léguèrent les sciences ancestrales qu’ils donnèrent les mêmes noms aux planètes et aux métaux, ainsi qu’aux dieux dont l’aspect, le comportement et les tempéraments furent les illustrations mythologiques des archétypes astrologiques correspondants. (Introduction à l’astrologie hermétique “Antoine Plussihem” Edition de la nouvelle Atlantide -)

 

Conclusion

 

1. Se connaître soi-même.

Le moment le plus important d’un voyage est le premier pas : se connaître soi-même est le premier pas de notre voyage dans la vie. Il existe plusieurs outils pour atteindre cette connaissance. Pour ma part, je pense que le meilleur est l’astrologie hermétique : l’art et la connaissance des cycles.
Cette discipline a l’avantage de pouvoir répondre à trois questions qui sont pour moi fondamentales dans l’existence d’un individu:

D’où est-ce que je viens ? – Qui suis-je ? – Où est-ce que je vais ?

2. Hygiène spirituelle :

l’essentiel est d’aimer et d’être aimé en retour, d’un amour qui se donne à l’aimé. Il n’y a pas de meilleure stimulation pour vivre. Mais un tel amour sous-entend de la prudence, car là aussi, l’excès peut-être cause de maladies (l’amour vampirisant, l’EGO…)

3. Alimentation :

l’alimentation doit être pensée en termes de fréquence et de proportion, afin d’éviter les carences et les excès.

Nos Microzymas ont besoin d’outils et de matériaux afin d’assurer le bon fonctionnement de notre organisme. Ce sont : les protéines – les lipides ou matières grasses – les glucides – les sels minéraux – la cellulose – l’eau – les oligo-éléments – les vitamines…
Il faut rester attentif au niveau des apports en vitamines et protéines des aliments proposés dans les grandes surfaces, car leur conditionnement détruit une bonne partie de leur qualité vitale, même en BIO. C’est surtout important pour les végétaliens car ce régime entraine des carences manifestes au bout de quelques années, en particulier en vitamine B12. Ces carences vont être rapidement importantes et sources de troubles de santé. Il faut être très vigilant sur ces apports en nutriments et trouver une adaptation particulière. (Les végétariens consomment des laitages et des œufs qui évitent ces carences).

—–

Un “individu” est en meilleure santé s’il se nourrit sainement et de manière variée. Dans ce cas, il peut se contenter d’une supplémentation assez simple, très efficace et peu coûteuse. Ses chances de tomber malade seront alors presque nulles.
Les vitamines à privilégier, selon moi, sont la Vitamine D, la vitamine C et la Vitamine E. Les vitamines du groupe B sont très importantes, mais je la place en dernier car elles sont présentes dans de nombreux produits proposés à la vente. (Voir l’onglet sur les vitamines).
Il faut y associer impérativement le silicium (Sio2)

1. La vitamine D.
Le soleil nous offre l’été notre quota de vitamine D3. C’est un processus bioénergétique qui permet aux plantes, à l’homme et à certaines bactéries, de synthétiser de la matière organique en exploitant la lumière du soleil. Une séance LineQuartz de 30 minutes offre au patient son quota de Vitamine D3 pour 3 jours ! La vitamine D, dans l’organisme, est le chef d’orchestre qui contrôle l’absorption du calcium, sa fixation sur l’os et son excrétion rénale.

2. La vitamine C.
Elle intervient à plusieurs niveaux. La supplémentation en vitamine C naturelle de bonne qualité (Acide L-Ascorbique) met les MICROZYMAS dans les conditions optimales de la vie. Sans elle, ils fonctionnent au ralenti. (Voir l’onglet sur les vitamines).

3. La vitamine E.
Il est possible de dire qu’elle est l’équivalent spécifique de la vitamine C pour la peau, le cerveau, les vaisseaux sanguins et les articulations, (Voir l’onglet sur les vitamines).

4. Le silicium – Sio².
Il est surtout important pour l’adulte, car la quantité de silicium organique diminue chez l’homme dès la fin de l’adolescence. L’être humain ne peut pas transformer le silicium minéral en silicium organique !
La silice organique est indispensable pour maintenir la qualité du tissu conjonctif et des fibres élastiques (tendons, ligaments et articulations). Elle intervient également dans la qualité de la peau et des vaisseaux sanguins.
Le silicium est aussi présent dans le thymus, les surrénales, le foie, la rate, le pancréas, les dents, les cheveux et les ongles.
Le silicium n’est pas un simple oligoélément. L’organisme humain en contient entre 6 et 10 grammes selon l’âge. Par comparaison, les quantités de fer et de cuivre se situent entre 4 et 5 grammes.
Le silicium organique a un rôle de catalyseur, il est récepteur et transmetteur d’énergie pendant la croissance du fœtus et de l’enfant, il équilibre la puberté, il harmonise le système nerveux et le psychisme de tout un chacun.

« Plus ton corps est fort, plus il te suit ; plus il est faible et plus tu le suis. »

Les Microzymas

 

Se sont de minuscules granulations (30 à 60 nanomètre de diamètre), animées du mouvement brownien – c’est à dire d’une sorte de danse perpétuelle – présentes dans tous les tissus vivants, observables très facilement au microscope à partir d’un grossissement de 750.

Elles sont connus depuis que le microscope existe. Pour être sûr de ne pas les voir et pouvoir faire l’impasse sur leur réalité, Louis Pasteur recommandait à ses collaborateurs de ne jamais dépasser un grossissement de 400…!
Sans aucune raison valable, un peu comme les musiciens des orchestres qui sont passés à l’accordage du 432Hz au 440Hz du jour au lendemain…
La véritable biologie microscopique met en évidence les microzymas qui synthétisent les ENZYMES et ZYMASES, construisent le squelette microscopique du corps, bâtissent les cellules à la demande.

– Ce sont probablement eux qui véhiculent ou lisent dans l’eau vivante de notre corps les mémoires de notre vécu et celles de nos ancêtres.
– Ce sont eux aussi qui bâtissent à la demande les germes qui leur permettent de démonter certaines tumeurs.
– Ce sont eux qui bâtissent les cellules main dans la main et juxtaposés.
– Ce sont eux que l’on prend habituellement pour des virus.

Avec la microscopie électronique, l’équipe de Philippa Uwins a pu confirmer que le Microzyma apparaît comme une microcellule mesurant 30 à 60 nanomètre de diamètre. Cette microcellule est limitée par une membrane, elle réagit positivement aux réactifs ADN, et surtout en son centre, elle contient un cristal de SILICE ou SILICIUM.

Nous pouvons raisonnablement penser que ce cristal de SILICIUM est un LECTEUR d’informations.
Ces informations, elles se trouvent d’une part dans l’eau du cytoplasme à l’intérieur de la membrane qui le délimite.

7 millions d’informations peuvent être codé dans 7 Cm3 d’eau.
C’est probablement dans l’eau du cytoplasme que se trouve les informations génétiques héréditaires – identitaire en quelque sorte – qui caractérise l’individu dans lequel se trouve le microzyma.
C’est là que les réactifs ADN sont positifs, ce qui laisse supposer qu’il a besoin de sa structure pour les transformations complexes qu’il produit lors de l’assimilation des aliments.
C’est probablement là que sont fabriquées les hormones qui orchestrent la croissance de l’embryon, bien avant l’apparition du système nerveux.
(Les travaux du Dr JEAN GAUTIER et du Dr JEAN DU CHAZAUD vont dans ce sens.)

Il y a aussi les informations présente dans le milieu aqueux dans lequel il baigne:  constants bioélectronique, ondes électromagnétique, médiateur chimique, neurotransmetteur, hormones divers, et aussi sans doute des informations plus subtiles – psychiques – comme la souffrance des animaux martyrisés et objecter que nous consommons.

 

La découverte des Microzymaspar Alain Scohy, docteur en médecine et psychothérapeute.

Dès 1957, Béchamps retrouve vivant dans certaine roches calcaires (plus de 12.5 million d’années), dans certaines
eaux minérales, dans l’air et dans divers autres milieux comme la poussière de l’air :
Ce n’est pas par milliers qu’on les compte dans 1500 litres d’air, mais dans des centaines de milliers et davantage dans certains cas. Ce sont les plus petits ferments !

Il met en route tout un “train” d’expérience avec une rigueur scientifique irréprochable et démontre qu’il existe en tant que bactéries à un degré inférieur de développement dans les muscles et les organes d’un animal encore vivant.

Au microscope optique, les Microzymas se présentent invariablement sous l’apparence de point brillant, doués d’une certaine mobilité.
On peut les prendre (selon l’angle d’observation) comme des points noirs ou bien comme des sphères dont le centre est brillant avec un contour sombre.
Toute granulation moléculaire n’est pas un Microzyma, mais tout Microzyma est une granulation moléculaire.
Le Pr béchamp ne se targue pas de les avoirs découvertes, mais d’avoir démontrer :

1- Que certaines d’entre elles – les Microzymas – sont des ferment d’une rare puissance, et par suite qu’elles sont
organisées dans le sens de la structure.

2- Elles possèdent une fonction de nutrition en vertu de laquelle elles opèrent des transformations profondes de
la matière fermentescible d’où naissent l’alcool, l’acide acétique, et dans certaine circonstances, l’acide lactique, l’acide butyrique et d’autres produits plus ou moins nombreux.
Cet alcool, ces acides, sont dit “produit de la fermentation” : en réalité, ils sont des “produits de désassimilation”.
Ce sont des sous produits et non pas des déchets.

3- Qu’elles peuvent, dans les conditions déterminées, évoluer physiologiquement pour engendrer d’autres organismes (bactérie).

4- Qu’elles peuvent construire des cellules dans certaines conditions.
Les Microzymas sont facteurs de cellules.
De proche en proche, ce sont eux qui sont chargés de construire l’être organisé que nous appelons un animal ou bien un végétal.
Et il précise : Il n’est pas en notre pouvoir, même quand nous avons tous les germes de Microzymas à notre
disposition, de constituer avec eux un végétal ou bien un animal d’ordre un peu élevé.

La composition du Microzyma rappelle celle de tous les blastèmes et protoplasma, ainsi que celle des cellules de levure et de la plupart des tissus vivants, végétaux et animaux :
80% d’eau environ, du carbone, de l’azote, de l’hydrogène, etc…
Leurs fonctions varient dans les différents centres ou organes du même être.

 

Les Vitamines 

 

Nutrivita

Comment conserver la Santé et la jeunesse !

Le laboratoire NUTRIVITA propose un large choix de produits intéressants et de très bonne qualité, il est pour l’un des meilleurs laboratoires en activité. Il m’a été conseillé par mon ami Alain Scohy, Docteur en médecine Psychosomatique.Pour bénéficier d’une réduction, utilisez le code promo – SPLT5.

  • Cliquez sur l’image pour pouvoir accéder aux produits proposés!

Pour la vitamine E – Laboratoire DEA

BP 12 – 89130 à TOUCY – Tél 0386 410 671
Mail : labdea@wanadoo.fr
(Préciser que c’est de la part du Dr Alain Scohy)

Demander le flacon de 60 ml et prendre entre ½ et 2 ml en fonction des conseils qui vous ont été donnés, sachant que :

– ½ ml = 375 mg = 500 UI ;
– 1 ml = 750 mg = 1000 UI ;
– 2 ml = 1500 mg = 2000 UI.
Nous vous ferons passer un bon de commande sur simple demande de votre part à scohy@protonmail.com

 

Tiré du livre “Une diététique pour Gai Rire !” par Alain Scohy 

Linus Pauling conseillait d’ABUSER des vitamines ! Et je crois sincèrement qu’il avait raison.Les vitamines sont essentielles pour la vie, et notre alimentation moderne en comporte de moins en moins.
Il devient donc de plus en plus souvent indispensable de se “complémenter” à bonnes doses !
Les surdosages nocifs sont exceptionnels, et la frilosité du monde médical officiel à ce niveau relève plus du sabotage que d’un réalisme scientifique.
Les vitamines pourraient dans bien des cas éviter des remèdes chimiques néfastes.
Elles permettent d’éviter, ou au moins de limiter considérablement, les troubles liés à la sénescence.
Elles se heurtent donc aux intérêts des laboratoires pharmaceutiques et des caisses de retraite !
Bien sûr, la vitamine C n’est pas une vitamine.
J’use ici d’un classement différent de l’ordre alphabétique à dessein.
Je les présente par ordre d’importance – étant bien entendu qu’il s’agit de mon avis bien modeste par rapport à ma pratique professionnelle.

 

LA VITAMINE C

L’acide L-ASCORBIQUE ou VITAMINE C est une substance aussi essentielle que l’oxygène pour nos microzymas. Avec la vitamine E, elle représente l’un des deux principaux atouts qui nous permettent d’éviter vieillissement et dégénérescence et de minimiser les pathologies et les maladies. Sa carence est très probablement la seule cause de la Mort Subite du Nourrisson. La plupart des animaux la synthétisent – sauf quelques-uns dont les primates et en particulier l’homme.

—–

HISTORIQUE 

La description du scorbut figure sur des rouleaux de papyrus égyptiens datant de 1550 avant Jésus Christ. L’Ancien Testament y fait référence. Hippocrate décrit la maladie chez les soldats de l’époque, 450 ans avant Jésus Christ.L’histoire fourmille d’exemples où le scorbut est manifestement à l’oeuvre, mais où sa responsabilité n’est pas mise en évidence.
Par exemple, Vasco de Gama, en 1497, perd 100 marins sur 160 au cours de son voyage de Lisbonne aux Indes.

Il semble que les marins puisent dans leurs réserves (3 à 4% par jour) les trois premiers mois, puis la maladie s’installe : faiblesse, dépression, irritabilité, essoufflement rapide, douleurs musculaires. Puis les gencives et le nez saignent par fragilisation capillaire, le teint devient gris, la fièvre s’installe, et hémorragies et infections emportent les malheureux.

Ce n’est qu’entre le XVIème et le XVIIIème siècle que Jacques Cartier, John Hawkins puis James Lancaster, James Lindt et enfin James Cook trouvent le remède à ce fléau : consommer des végétaux frais, tisane d’aiguilles de pin, plantes et fruits frais, jus de citron, choucroute… Albert Szent-Györgyi, un hongrois né en 1892, travaille sur les taches d’oxydation brunes apparaissant à la surface des fruits (pommes et poires) lorsqu’ils se gâtent. Il constate alors que les choux contiennent une substance capable d’empêcher ces taches de se former. Cette substance se lie à l’oxygène et le piège ! Il l’isole en 1928 et lui donne le nom “d’acide hexuronique”. Il s’agit de LA SUBSTANCE ANTI-SCORBUT, acide ascorbique ou vitamine C. Albert Szent-Györgyi sera récompensé par le prix Nobel en 1937. La structure précise de l’acide ascorbique est établie en 1932 par Haworth, et la vitamine C est synthétisée en 1933 par Reichstein.

Mais c’est le Pr. Linus PAULING qui a le plus oeuvré pour populariser cette substance. Il a tenté de faire comprendre aux scientifiques et aux médecins son immense intérêt en dehors de la prévention ou du traitement du scorbut. Un “bonhomme” fort sympathique, n’ayant pas froid au yeux, et doué d’une intelligence hors du commun. Né en 1901, il est chimiste de formation. On peut dissocier trois pôles à sa vie:

1 – Ses découvertes en chimie atomique : il travaille sur la structure de l’ADN et a été le premier, avant Crick et Watson, à décrire l’hélice alpha du collagène. En 1954, il reçoit le prix Nobel de chimie pour sa contribution à la découverte des protéines.

2 – Sa croisade pour la paix : immédiatement après la dernière guerre, il a pris conscience des horreurs inhérentes à ce genre d’événements et du summum atteint par la guerre nucléaire. Très tôt, il s’oppose dans son pays (USA) à la désinformation de règle vis-à-vis de l’énergie nucléaire et des bombes atomiques. Il fait tout pour obtenir l’arrêt des essais nucléaires dans l’atmosphère. Le gouvernement américain en vient même à lui confisquer son passeport (1951/1954), lui interdisant ainsi la sortie du territoire, après qu’il ait répliqué à Mc’CARTHY, ministre des affaires étrangères “Vous êtes un cancer sur le corps politique américain !”. Il sera ensuite à plusieurs reprises menacé de prison. Sa guerre avec les pouvoirs publics se poursuit jusqu’à l’arrivée à la Maison Blanche de John Kennedy. C’est d’ailleurs peu après, en 1963, qu’il reçoit un deuxième prix Nobel pour son combat en faveur de la paix et que les superpuissances signent enfin un traité par lequel elles s’engagent à ne plus mener d’essais dans l’atmosphère.

3 – Son combat en faveur des vitamines et en particulier la vitamine C. Il ne se penche sur le problème des vitamines (pas seulement la “C”) qu’en 1953, dans l’optique de soulager les malades mentaux. Il parcourt la littérature scientifique de l’époque sans a priori, se défendant de s’en tenir aux conclusions (obligatoirement imprégnées d’hypothèses plus ou moins vérifiables) des divers chercheurs. Son but est de regrouper toutes les observations faites un peu partout, en toute objectivité, mais pas seulement sur la vitamine C. En 1966, il est interpellé par le Dr Irvin STONE qui lui propose – pour pouvoir vivre cinquante années de plus – une supplémentation régulière et suffisante en vitamine C. Il assortit son courrier d’articles de recherche qu’il vient d’écrire. Le Pr. Linus Pauling commence alors une supplémentation régulière de plusieurs grammes par jour de vitamine C, avec son épouse. Il constate avec surprise une “forme” très supérieure, tant pour lui que pour son épouse, et la disparition des rhumesIl est alors littéralement agressé par un médecin qui le traite de charlatan. Du coup, il entre à fond dans l’étude de cette vitamine C et découvre les preuves formelles et indiscutables de son efficacité (résultats d’études en double aveugle, etc.). Il écrit un livre sur la question, “Vitamine C et rhume” qui paraît en 1970. C’est la levée de bouclier de tout le corps médical et le début d’un combat qu’il va mener jusqu’à sa mort en 1994.

 

CHIMIE DE LA VITAMINE C La vitamine C est l’acide L-ASCORBIQUE :

la fraction dextrogyre de l’acide ascorbique qui, lui, est racémique. Un produit racémique est constitué de 50% de substance lévogyre et de 50% de substance dextrogyre. Ces termes signifient que la substance dissoute dans un solvant fait tourner la lumière polarisée soit à gauche (lévogyre), soit à droite (dextrogyre).

Nous devons cette découverte fondamentale à Auguste Laurent, un savant du XIXe siècle.

Il faut veiller à bien consommer la fraction dextrogyre qui est la seule à être utilisable par l’organisme. La fraction lévogyre est nuisible quant à elle, car elle acidifie l’organisme inutilement avant d’être éliminée. Par ce fait, elle diminue les forces vitales et son élimination peut devenir problématique, générant des lithiases oxaliques dans les urines (coliques néphrétiques).

L’acide L-Ascorbique est une poudre blanche cristalline qui se dissout dans l’eau, plus difficilement dans l’alcool, pas du tout dans l’éther ou le chloroforme. Elle est chimiquement très proche du glucose. La plupart des plantes et des animaux la fabriquent à partir de ce sucre grâce à deux enzymes. Les hommes, les cochons d’Inde, les singes, certains passereaux, les truites et les saumons sont incapables de la synthétiser par manque d’une enzyme indispensable à cette fabrication : la gulanolactone-oxydase.
Le pH normal de l’acide L-ascorbique se situe aux alentours de 2,5.
La vitamine C est très bien tolérée par l’estomac : les malaises “gastriques” ou aigreurs que l’on peut observer proviennent de chasses biliaires intempestives qui ont lieu lorsqu’elle est prise à jeun et que la vésicule biliaire est engorgée.
Le bicarbonate et les substances alcalines inactivent en partie la vitamine C et favorisent le vieillissement des tissus.
L’aspirine diminue l’absorption de la vitamine C.
La contraception orale de même.
Au niveau des bilans biologiques en laboratoire, la vitamine C interfère sur les dosages du taux de prothrombine et de la glycémie, pouvant faire croire injustement à une anomalie.

RÔLE DE LA VITAMINE C DANS L’ORGANISME

Elle intervient à plusieurs niveaux :

1) Dans les réactions d’oxydoréduction, elle stoppe les mécanismes d’oxydation effrénée, par prêt de ses électrons… 

2) Elle permet aux microzymas de construire le COLLAGÈNE, à la base de la constitution du tissu conjonctif, des os, des dents, des cartilages, et de tous les tissus de l’organisme – jusque et y compris les vaisseaux sanguins. Il faut savoir que les fibres du collagène sont plus solides que des fils d’acier du même poids !

3) Elle augmente l’énergie globale de l’organisme par augmentation du taux d’AMP cyclique.
4) Elle intervient dans la fabrication de la noradrénaline cérébrale, un neurotransmetteur essentiel pour l’attention et la concentration. Elle participe également à la synthèse de la noradrénaline périphérique (surrénales) pour la gestion du stress.
5) Elle stimule les éboueurs de l’organisme que sont les leucocytes (et non les agents d’une immunité qui n’existe pas). Ils sont de véritables “greniers à vitamine C” !
6) Elle permet la conversion du cholestérol en acides biliaires.
7) Elle possède une action “anti-poison” quasiment universelle :

– Elle interdit la transformation des nitrates et des nitrites en nitrosamines particulièrement néfastes pour l’homme. Ces poisons sont apportés par l’alimentation, la pollution industrielle, les médicaments et les cosmétiques (75 à 150 mg par jour).

– Elle inhibe l’effet néfaste des poisons présents dans l’amanite phalloïde : le Dr Bastien utilisait de la vitamine C injectable (mais à dose bien trop faible) chaque fois qu’il a tenté de démontrer l’efficacité de son protocole en ingérant ce champignon.
– Elle permet la chélation des métaux lourds particulièrement toxiques pour l’homme : plomb, nickel, cadmium, mercure, aluminium. La chélation rend ces métaux inoffensifs et permet leur élimination sans trop de problèmes. Un peu comme un poignard tranchant installé dans une gaine de cuir…
– Elle interdit la fabrication des toxines tétanique, botulique, diphtérique des germes correspondants, rendant les infections correspondantes totalement bénignes*.
– Elle antidote de manière remarquable les méfaits des divers colorants, pesticides et autres toxiques que l’on trouve dans les aliments industriels et dans la fumée du tabac.
– Elle minimise les effets néfastes de la chimiothérapie… Cette multiplicité d’action ne peut se comprendre par un simple effet chimique d’antidotage. Il est clair que la vitamine C agit en permettant aux microzymas de faire ce travail. 

8) Elle augmente le potentiel d’action de l’acide folique (vitamine B9).
9) Elle inhibe les radicaux libres* : superoxyde, hydroxyle, peroxynitrite, oxygène singulet… Ces radicaux libres sont à l’origine d’un vieillissement prématuré des tissus (rides profondes, cataracte, athérosclérose) et d’un désordre de tous les métabolismes intracellulaires, des échanges entre milieux intra et extracellulaires et d’une inhibition de certaines vitamines vitales. La vitamine C piège les radicaux libres dans le plasma, elle favorise l’action bénéfique de la vitamine E et du sélénium qui va dans le même sens. Il est donc essentiel d’avoir en permanence des taux plasmatiques en vitamine C suffisants.
10) Elle fait disparaître les fatigues pathologiques en permettant en particulier la régénération du FOIE et des MUSCLES.
11) Elle participe à la régénération des tissus nécrosés ou atrophiés par reconstruction des cellules : cellules nerveuses, cellules ophtalmiques, cellules hépatiques, cellules pancréatiques endocrines (diabète) en particulier.
12) Enfin, par son caractère acide, en quantités suffisantes, elle stoppe la déshydratation profonde qui caractérise la vieillesse. Chez les personnes âgées, elle évite l’ostéoporose et élimine tous les mécanismes de vieillissement.
Cette multitude de propriétés ne peut s’expliquer que par une action au niveau même des microzymas, bien en deçà de la cellule. Cette dernière est une structure complexe construite par les microzymas pour permettre les échanges au cœur des organismes vivants volumineux.
La supplémentation en vitamine C naturelle de bonne qualité met les MICROZYMAS dans les conditions optimales de la vie. Sans elle, les microzymas fonctionnent comme ces poêles à mazout ou à charbon dont le tirage défaillant entraîne chaque année l’asphyxie de familles entières par le mono-oxyde de carbone. La vitamine C est le garant d’un bon fonctionnement des microzymas.
Si nous savions la fabriquer en quantités suffisantes ou si nous nous complémentions, aucun cancer jamais ne mettrait notre vie en danger, aucune maladie ne serait mortelle ! 

L’ABSORPTION DE LA VITAMINE C

Prise par la bouche, la vitamine C passe par le tube digestif et rejoint le foie par le système veineux PORTE (entre l’intestin grêle et le foie). Le foie étant très avide de vitamine C, il en récupère une très grande partie et ce n’est que le surplus qui sera distribué au reste de l’organisme.
Pour les maladies sévères qui se situent ailleurs qu’au niveau digestif, il est donc indispensable de prendre des doses suffisantes – supérieures à 10 grammes par jour.
La voie rectale sera utile pour les doses supérieures à 60 grammes par jour en cas de dévitalisation importante, en particulier suite à des chimiothérapies (Nous demander le protocole des perfusions rectales).
Il n’est pas utile d’ajouter du bicarbonate de soude hormis pour les doses supérieures à 15-20 grammes par jour : nous l’avons dit, l’acide L-Ascorbique n’acidifie jamais l’organisme, même à raison de 100 grammes par jour. Mais lorsque la vésicule biliaire est très engorgée, il peut être bon de commencer la cure en ajoutant du bicarbonate à chaque prise pendant 3 semaines environ.

 

LES QUANTITÉS NÉCESSAIRES À LA VIE ET À LA SANTÉ !

Les posologies préconisées par les uns et les autres sont sujettes à bien des controverses, la plupart des scientifiques affirmant haut et fort qu’au-delà d’un certain niveau d’apport, le surplus est immédiatement éliminé par les urines.
Cette assertion est absolument fausse : l’organisme est capable de STOCKER des quantités considérables de vitamine C pratiquement au niveau de tous les tissus. Ce stockage est quasi-illimité. Plus les apports sont importants, plus les différents tissus de l’organisme vont se charger en vitamine C, qui pourra être ré-utilisée ensuite pendant des mois en cas de défaut d’apport. Ce qui n’exclut pas qu’il existe une fraction qui passe dans les urines : la vitamine C qui a été utilisée dans son rôle d’anti-oxydant pour évacuer les radicaux libres et la vitamine C nécessaire aux microzymas de l’arbre urinaire.
Les taux de vitamine C dans les divers organes et dans les leucocytes (globules blancs) augmentent rapidement avec le niveau des apports. Les LEUCOCYTES sont de véritables greniers à vitamine C. Les organes qui se chargent prioritairement ensuite sont l’HYPOPHYSE et les GLANDES SURRÉNALES, les YEUX, le CERVEAU, le foie, la rate et les reins
Il est incontestable qu’une dose de quelques milligrammes par jour suffit théoriquement à éviter le scorbut aigu tel qu’il est décrit dans les manuels. Pourtant, se limiter à cette dose serait de la sottise et de l’inconscience.
Des études sur les singes ont pu démontrer que ces animaux, lorsqu’ils sont de corpulence comparable à l’homme, consomment des fruits toute la journée, avec un apport avoisinant les CINQ à DIX grammes par jour de vitamine C. Les vétérinaires, lorsqu’ils ont à hospitaliser ces animaux, conseillent un apport journalier minimum de DEUX grammes, soit DEUX MILLE milligrammes.
Parallèlement, avant 1995, l’O.M.S. conseillait pour l’homme une ration journalière de 25 à 75 mg ! A l’automne 1995, ils ont multiplié ce chiffre par 10 pour arriver à 250 mg par jour. On est encore loin du compte ! Et les pharmaciens – suivant en cela les indications portées sur la plupart des notices – crient au casse-cou au delà de UN gramme par jour… Ce qui ne repose sur aucun fondement scientifique.
Il est par ailleurs notoire que l’alcool, le tabac, certains médicaments comme l’aspirine, la pilule, la pollution atmosphérique, les infections, le stress, la grossesse et même l’exercice physique augmentent les besoins en vitamine C.
Mais là comme dans bien des domaines, la désinformation sévit.
Des “campagnes de terreur” sont orchestrées par on ne sait trop qui, prétendant que la vitamine C serait dommageable aux femmes enceintes et à leur bébé…
Régulièrement, ces “histoires d’ogre” ressortent à la une d’un journal et la panique repart. Pourtant, rien ni personne n’ont pu démontrer la réalité de ces accusations portées contre la vitamine C de façon sérieuse et scientifique. Bien au contraire, il a été démontré que des doses énormes de vitamine C (de DIX à VINGT grammes par jour) étaient tout à fait bénéfiques, tant pour une maman que pour son bébé, ainsi que pour un enfant en pleine croissance, ou pour n’importe quel individu. Il n’a jamais été possible de déceler un niveau toxique mortel, même à 4 kg par jour !
En ce qui concerne la grossesse en particulier, la vitamine C favorise la fertilité, aide la croissance des bébés, permet à la maman de vivre sa grossesse au mieux, évite les délabrements trop fréquents (paroi abdominale, seins) liés à une mauvaise qualité du collagène et de l’élastine (à coupler ici avec de l’huile d’olive de très bonne qualité et en quantité, et une supplémentation en vitamine E).
La complémentation systématique des femmes allaitantes ou des bébés en cas d’allaitement artificiel évite à 100% la mort subite du nourrisson (voir encore le livre du Dr Archie Kalokerinos : la vitamine C, un médecin témoigne).
On a également accusé la vitamine C de favoriser les calculs rénaux (lithiase oxalique).
Là encore, il s’agit d’un faux procès : toutes les recherches scientifiques sérieuses ont démontré qu’il ne pouvait y avoir d’augmentation du taux d’oxalates éliminés par les urines à moins de NEUF grammes de supplémentation quotidienne en ACIDE ASCORBIQUE RACEMIQUE, c’est à dire comportant 50% de la forme dextrogyre inutilisable et nuisible. Et même à ce niveau et au delà, l’élimination urinaire des oxalates reste très faible, insuffisante pour déclencher une lithiase.
On a raconté enfin que de forts taux de vitamine C dans le sang détruisaient la vitamine B12 ou faisaient chuter le taux de cuivre dans le sang.
Ces affirmations, là encore, sont totalement fantaisistes.

De toute évidence, la vitamine C dérange des trusts financiers extrêmement puissants, qui orchestrent, avec la complicité des médias, un véritable sabotage de la santé.
C’est ainsi qu’en 1975, un certain CHALMERS, médecin, entreprit de compiler les résultats de plusieurs études sur l’impact de la prise de vitamine C sur le rhume. C’est ce que l’on nomme une “méta-analyse”. Il en conclut que la vitamine C n’apporte aucun bénéfice à ce niveau. Encore aujourd’hui, les officiels se basent sur ces conclusions pour réfuter l’intérêt de toute complémentation. En fait, CHALMER a triché et menti de façon lamentable, à la “Pasteur”, c’est à dire avec un culot et un aplomb absolument spectaculaire. Tous les scientifiques sérieux en ont pris conscience, aujourd’hui.
De très nombreux chercheurs ont pu démontrer au contraire l’intérêt de doses importantes, parfois énormes, de vitamine C quotidiennement, pour lutter contre les maladies infectieuses avec des résultats spectaculaires.
Les maladies dites virales sont stoppées nettes, comme la polio, l’herpès, le zona.
Les toxi-infections perdent instantanément leur caractère effroyable.
Des pneumopathies très graves ont pu être enrayées avec des doses de DEUX CENT grammes de vitamine C par jour en intraveineux.
La prise quotidienne de vitamine C en quantité suffisante (entre 5 et 10 grammes par jour) élimine pratiquement tout risque de contamination par les maladies dites “contagieuses”.

Il reste le problème du cancer. Linus PAULING a tout fait pour démontrer l’intérêt de la vitamine C dans la survie et le confort des malades jugés incurables par la médecine officielle. Dans un premier temps, des études faites dans divers services hospitaliers ont semblé devoir être prometteuses. Mais elles sont été contredites par deux études en double-aveugle menées par la clinique Mayo (1978)…
Ce n’est qu’en 1990, après que l’intérêt de la supplémentation en vitamine C pour prévenir le cancer fut démontré, que Linus PAULING obtint enfin la parole auprès des médias. Il démontra que les études menées par la clinique MAYO avaient été truquées, une fois encore. Aucune autre étude sérieuse en double aveugle n’a jamais été menée depuis, compte tenu en particulier de l’engouement de la population pour cette vitamine C inoffensive.
Linus PAULING admettait quant à lui que la vitamine C ralentit la progression de la maladie, stimule l’immunité et améliore la qualité de vie des malades ainsi que leur temps de survie. Il n’a jamais prétendu que la vitamine C était un traitement à proprement parler du cancer.
Il semble bien que la vitamine C permet aux microzymas de faire leur travail correctement : le cancer est une bouée de sauvetage, il n’a pas à entraîner de trouble fonctionnel, de compression d’organes vitaux comme d’occlusion digestive ou de lymphoedème par exemple. La vitamine C est donc le garant d’une construction des tumeurs limitée dans l’espace, ne mettant jamais la vie en danger. Le démontage de ces cancers va être également beaucoup plus facile et confortable si la vitamine C est présente en quantité suffisante.

LES POSOLOGIES MINIMALES


– 1 à 2 grammes par jour chez l’enfant avant UN an,
– ajouter ensuite 1 gramme par année d’âge jusqu’à 10 ans, et continuer ensuite comme chez l’adulte,
– 10 grammes par jour chez l’adulte normal,
– 15 à 20 grammes par jour chez la femme enceinte ou qui allaite.
Il faut multiplier ces chiffres par 2, 3, 4 ou même 5 lorsque le niveau de stress est intense, ou bien lorsqu’on veut traiter une maladie sévère.
J’ai pu personnellement en contrôler l’efficacité thérapeutique – très rapidement – par des bilans biologiques classiques, lorsque j’ai eu à accompagner des personnes souffrant d’hépatites, qu’elles soient “A”, “B” ou “C”, avec bien sûr des doses de 20 à 30 grammes par jour chez l’adulte. Très souvent, les tests sérologiques eux-mêmes se négativent au bout d’un an de cure.
Il vaut mieux en répartir les prises dans la journée.
Un à deux grammes par heure sont nécessaires, par exemple, pour contrôler une maladie aiguë.
On peut la prendre avant d’aller se coucher sans problème et même dans la nuit.

La vitamine C apaise remarquablement les enfants qui viennent de faire un cauchemar par exemple, et leur permet de se rendormir.

Il faut bien prendre conscience du fait qu’il n’y a jamais le moindre risque de surdosage !
Pour une personne en bonne santé, prendre 5 à 7 grammes le matin et la même chose au cours du souper semble un bon compromis pour éviter l’incidence des stress dans la journée et favoriser une bonne récupération la nuit.
En cas d’énervement occasionné par la complémentation (exceptionnel), il faut rapidement augmenter les doses. En effet, l’avidité de l’organisme (s’il en est privé depuis trop longtemps) génère parfois une certaine fébrilité qui ne durera que quelques jours.

 

 

 

“Pensez en termes de fréquences d’énergies et de vibrations”

Informations

Adresse

53, avenue Frédéric Estèbe 31000 Toulouse:

(Place de parking disponible.)

– Métro B, Bus 27  – 351 – 377

Contact

06.98.20.35.30
ei.linequartz@gmail.com

Horaires

Cabinet ouvert du lundi au vendredi de 08h00 à 13h00

Consultation à distance

Afin d’assurer un entretien de qualité je vous propose de prendre rendez-vous par mail comme pour un rendez vous au cabinet. Nous pourrions ainsi se mettre d’accords sur une date et une heure précise à laquelle vous souhaitez vous entretenir.

Prendre rendez-vous: Cabinet/Domicile

5 + 1 =

Consultation à distance par mail et téléphone  : 20€ 

Conseils en nutrition – supplémentation alimentaire – vitamine – hygiène de vie.
+
1. Comprendre les causes psycho-affectives de votre mal-être.
2. Désamorcer les comportements inadéquats et inconscients.
3. Évacuer et “dit-gérer” les émotions et le stress trop violent.
4. Trouver un sens positif à votre Vie.
5. Lâcher prise et guérir !
Paiement:
Chèque: MR POLLET SIMON APT 396 11ETG 12 RUE D ARCACHON 31200 TOULOUSE
Virement: POLLET SIMON Code BIC BREDFRPPXXX  IBAN FR76 1010 7003 6000 1316 0549 777